illettré


illettré

illettré, ée [ i(l)letre ] adj. et n.
• 1560, rare av. XVIIIe; lat. illitteratus
1Vieilli Qui n'est pas lettré. ignorant, inculte.
2Mod. Qui ne sait ni lire ni écrire ( analphabète); Spécialt Qui est partiellement incapable de lire et d'écrire ( illettrisme). « Avec cela presque illettré; il lisait péniblement et n'apprit à écrire que vers la fin de l'année quatorze » (Alain). N. Les analphabètes et les illettrés.
⊗ CONTR. Lettré.

illettré, illettrée adjectif et nom (latin illitteratus) Qui ne sait ni lire ni écrire ; analphabète. Vieux. Qui n'a pas de culture, qui n'a pas reçu d'instruction. ● illettré, illettrée (difficultés) adjectif et nom (latin illitteratus) Sens Dans la langue courante, les deux termes sont synonymes. Dans leur emploi technique (en sociologie notamment), ils ne sont pas tout à fait équivalents. 1. Analphabète = qui ne sait ni lire ni écrire. 2. Illettré = qui est incapable de maîtriser la lecture d'un texte simple. Remarque Illettré a longtemps signifié « inculte, ignorant, qui n'a pas de lettres » (= de connaissances générales). Ce sens est aujourd'hui vieilli. ● illettré, illettrée (synonymes) adjectif et nom (latin illitteratus) Qui ne sait ni lire ni écrire ; analphabète.
Synonymes :
- analphabète
Contraires :
Qui n'a pas de culture, qui n'a pas reçu d'instruction.
Contraires :
- lettré

illettré,ée
adj. et n. Qui ne sait ni lire ni écrire ou ne le sait qu'imparfaitement.
|| Subst. Alphabétiser les illettrés.Syn. analphabète.

⇒ILLETTRÉ, -ÉE, subst. et adj.
A. — Vieilli. (Personne) qui n'a pas de lettres, de culture littéraire. Anton. cultivé, lettré. À la vérité, les gens illettrés haïssent moins violemment, mais les lettrés savent mieux aimer. (...) il est certain qu'il n'y a point d'amitié comparable à celle d'un homme de lettres vertueux (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 309). Les Bourbons des deux branches furent toujours illettrés ou dédaigneux pour les lettres (VIGNY, Journal poète, 1849, p. 1270).
Rare. [En parlant d'un inanimé] Le vif dégoût familial qu'ils éprouvaient de la bourgeoisie aurait pu les conduire à une critique violente mais anarchiste. Mais l'anarchie leur paraissait illettrée et frivole : leurs études de professeurs les sauvaient (NIZAN, Conspir., 1938, p. 46).
B. — (Personne) qui n'a reçu aucune formation intellectuelle, et en partic., qui sait à peine lire ou écrire. Synon. ignorant. À ses moments de loisir, qui étaient peu fréquents, tout en haïssant les livres, il lisait; ce qui fait qu'il n'était pas complètement illettré. Cela se reconnaissait à quelque emphase dans la parole (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 215).
En partic. Qui ne sait ni lire ni écrire. Synon. analphabète. L'Inde est principalement un pays agricole et vastement illettré (Arts et litt., 1936, p. 56-4) :
C. venait de terminer une période de service militaire à Montluçon et avait été stupéfait de l'ignorance des recrues, beaucoup originaires du Midi qui touche à l'Auvergne : il y avait un pourcentage énorme d'illettrés, ne sachant même pas signer.
LARBAUD, Journal, 1934, p. 305.
Prononc. et Orth. : [il(l)] ou [il(l)e-], formes respectivement soutenue et cour. ds WARN. 1968. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1560 « ignorant, sans culture » (PASQUIER, Rech., V, 12 ds GDF. Compl. : Gens illettres); 1611 illeteré (COTGR.), forme encore relevée ds Lar. 19e. Dér. de lettré, préf. in-1, d'apr. le lat. illitteratus « ignorant, illettré ». Fréq. abs. littér. : 118. Bbg. GOHIN 1903, p. 281.

illettré, ée [i(l)letʀe] adj. et n.
ÉTYM. 1560, rare av. XVIIIe (cf. Trévoux, « ce mot n'est pas encore bien accrédité »); lat. illitteratus, de il- (→ 1. In-) et litteratus « lettré, savant », de littera. → Lettre.
1 Vieilli. Qui n'est pas lettré, « qui n'a aucune connaissance des Belles-Lettres » (Trévoux). Ignorant. || Un homme illettré, qui n'a pas fait d'études. || Moine illettré. Frater (vx).N. || Les illettrés. || « J'avais assez fréquenté les gens du monde pour savoir que ce sont eux les véritables illettrés » (→ Art, cit. 93, Proust).
1 Les gens illettrés haïssent moins violemment, mais les lettrés savent mieux aimer (…)
Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies, 7, De l'amitié.
2 La musique, pas plus qu'aucune des expressions de la pensée, ne veut des illettrés.
R. Rolland, Musiciens d'aujourd'hui, p. 263.
3 (…) on me compare à des faiseurs, à des illettrés, à des pasticheurs, à des gens qui ne savent pas regarder un tableau, qui n'en ont jamais vu un seul !
Valery Larbaud, Barnabooth, Journal, p. 345.
2 Mod. Qui ne sait ni lire ni écrire ( Analphabète, analphabétisme), et, spécialt, qui est partiellement incapable de lire et d'écrire ( Illettrisme). || Il est complètement illettré. || Une population en partie illettrée.
4 La fillette veut savoir si le jeune homme qui l'a courtisée au bal, l'aime d'un amour sincère, et comme elle est, en sa qualité de grisette, parfaitement illettrée, elle se fait lire par le prétendu nécromancien le billet qu'elle tient de Cléofas lui-même.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, p. 135.
5 Avec cela presque illettré; il lisait péniblement, et n'apprit à écrire que vers la fin de l'année quatorze.
Alain, Propos, 1921, Le canonnier sans peur.
6 Bien qu'il ne soit pas illettré, son orthographe est aussi capricieuse que son langage (…)
G. Duhamel, Salavin, IV, Journal, p. 25.
7 (…) les 99 pour 100 du peuple marocain étant parfaitement illettrés (…)
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 19.
N. || Un illettré. || Alphabétiser des illettrés.REM. Par rapport à analphabète, descriptif et neutre, illettré suppose assez souvent un jugement de valeur négatif.
CONTR. Lettré; érudit, savant. — Alphabétisé.
DÉR. Illettrisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • illettré — illettré, ée (il lè tré, trée) adj. Qui n est pas lettré, qui n a point de connaissances en littérature. C est un homme illettré. Il est tout à fait illettré. •   Les gens illettrés haïssent moins violemment, mais les lettrés savent mieux aimer,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ILLETTRÉ — ÉE. adj. Qui n a point de connaissances en littérature, ignorant. C est un homme illettré. Il est tout à fait illettré …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ILLETTRÉ, ÉE — adj. Qui ne connaît pas ses lettres, qui ne sait ni lire ni écrire. Un conscrit illettré. Dans cette acception, il s’emploie comme nom. Il signifie aussi Qui n’a point de connaissances en littérature. C’est un homme illettré …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Illettré — Illettrisme L illettrisme désigne l état d une personne ayant eu apprentissage de la lecture et de l écriture mais que cet apprentissage n a pas conduit à leur maîtrise ou que la maîtrise en a été perdue. Ainsi, il est à différencier de l… …   Wikipédia en Français

  • illettrée — ● illettré, illettrée adjectif et nom (latin illitteratus) Qui ne sait ni lire ni écrire ; analphabète. Vieux. Qui n a pas de culture, qui n a pas reçu d instruction. ● illettré, illettrée (difficultés) adjectif et nom (latin illitteratus) Sens… …   Encyclopédie Universelle

  • analphabète — [ analfabɛt ] adj. • 1580, repris fin XIXe; it. analfabeto, gr. analphabêtos « qui ne sait ni A ni B » ♦ Qui n a pas appris à lire et à écrire. ⇒ illettré (2o). Subst. Une analphabète. Par ext. (Péj.) Complètement ignare. ● analphabète adjectif… …   Encyclopédie Universelle

  • Al-Mîthâq — Annonce de la venue de Mahomet Les exégètes musulmans tels qu Ibn Kathir[1] ou Al Qurtubi[2] rapportent dans l interprétation du Coran que les prophètes antérieurs auraient pris l engagement de reconnaître Mahomet s il était envoyé de leur vivant …   Wikipédia en Français

  • Annonce De La Venue De Mahomet — Les exégètes musulmans tels qu Ibn Kathir[1] ou Al Qurtubi[2] rapportent dans l interprétation du Coran que les prophètes antérieurs auraient pris l engagement de reconnaître Mahomet s il était envoyé de leur vivant et de l annoncer à leurs… …   Wikipédia en Français

  • Annonce de la venue de mahomet — Les exégètes musulmans tels qu Ibn Kathir[1] ou Al Qurtubi[2] rapportent dans l interprétation du Coran que les prophètes antérieurs auraient pris l engagement de reconnaître Mahomet s il était envoyé de leur vivant et de l annoncer à leurs… …   Wikipédia en Français

  • ignorant — ignorant, ante [ iɲɔrɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1253; lat. ignorans 1 ♦ IGNORANT DE : qui n a pas la connaissance d une chose; qui n est pas au courant, pas informé de. Être ignorant des événements, des usages. « Longtemps, elle piétina, ignorante de l… …   Encyclopédie Universelle